- L'église -

 

Cliquez sur les images pour agrandir

 

Dépliant Format PDF / Lien web

 

 

1898

 

2014

 

La Lande Chasles possède une église romane du XIIè siècle. Comme toutes les vieilles églises, son abside est à l’Est et son portail à l’Ouest. Elle semble avoir été construite en deux fois. Le chœur mesure intérieurement 7 m et la nef 11,50 m. La largeur intérieure est de 5,50 m. Le chœur et la nef sont séparés par un mur épais d’un mètre percé d’une arche en arc brisé de 2,20 m de large.  

 

   Plafond de l'église, rénové en 2004

 

              Ce mur prolongé au-dessus du toit forme un clocher en double bretèche percé de deux ouvertures en plein cintre (celle du Sud porte la cloche) et orné d’une sculpture représentant un homme aux bras grêles chevauchant une sorte de monstre. Une croix de fer forgé surmonte le clocher.

              La nef devait avoir une voûte en berceau qui a dû s’effondrer. Les murs épais d’un mètre n’étaient renforcés à l’origine que de petits contreforts de 22 cm. Ils ne sont plus verticaux mais nettement écartés vers l’extérieur. Il reste une amorce de voûte au-dessus d’une corniche. Le mur qui sépare la nef du chœur et le mur de la façade Ouest semblent indiquer encore le dessin de la voûte. On a rajouté à l’extérieur de gros contreforts (1,80 m). Actuellement, 4 fermes en bois travaillé supportent une très vieille voûte en bois et une toiture d’ardoises.  

 

   La nef de l'église

    Vue de la nef

   Vue du haut

 

              La nef est éclairée par 4 fenêtres romanes de 0,45 m de large et 1,22 m de haut placées sur les 2 côtés et une plus grande (2,78 x 0,62 à l’origine réduite à 2,35 m x 0,62 m) ouverte dans la façade Ouest, au-dessus de la tribune. La porte romane latérale Nord (0,80 x 0,20 m) a été murée.

              Le chœur possède une voûte appareillée en berceau qui s’appuie sur la voûte appareillée en cul de four de l’abside. Il semble que ces voûtes ont été restaurées en 1714 (date qui figure sur la voûte). Ce chœur était primitivement éclairé par 5 fenêtres romanes (1,65 x 0,50 m). Deux ont été bouchées : une au Nord qui donnait sur la sacristie et une, au fond de l’abside, qui est masquée par le retable de l’autel.

 

 

              L’ensemble serait assez austère s’il n’était rehaussé par un beau retable de style XVIIIè siècle, en calcaire blanc avec colonnes et pilastres à chapiteaux corinthiens, fronton en arc de cercle, rinceaux et fleurons. Au centre, un bas relief d’une belle facture classique représente St Jean Baptiste baptisant le Christ. De chaque côté, des niches abritent des statues modernes (Sacré Cœur et N.Dame de Lourdes). Primitivement, elles devaient être occupées par un St Jean l’évangéliste (reconnaissable à son calice son livre et son aigle) et une belle vierge à l’enfant qui sont maintenant dans deux niches encadrant l’arche qui fait communiquer le chœur et la nef.

 

 

 

              Quelques autres statues, modernes, décorent la nef (St Joseph, Ste Thérèse de l’enfant Jésus, Ste Anne et St Michel terrassant un dragon). On note aussi un bas relief polychrome avec la liste des dix soldats de la paroisse tombés au champ d’honneur en 1914-1918. On peut admirer un beau christ ancien en ivoire et deux tableaux du XVIIè siècle, une vierge à l’enfant et une femme couronnée tenant une plume (Ste Barbe).

              Les deux fenêtres situées de chaque côté de l’autel ont des vitraux portant les armoiries des donateurs. L’un représente St Hippolyte (évêque d’Hostie au IIIè siècle, martyr). Il a été offert par M. Hippolyte Closel de Montals, évêque de Chartres, ancien aumônier de la Duchesse d’Angoulême, ami de la famille de l’Estoile chez qui il venait en vacances. L’autre vitrail (St Louis, roi de France) a été offert par le Cardinal Louis Pie, évêque de Poitiers, ancien vicaire général de Chartres. C’était un grand orateur qui soutint le pape au concile de Vatican I (1870) et qui prononça à Orléans un des meilleurs panégyriques de Jeanne d’Arc.    C’était  aussi un ami de la famille de l’Estoile chez qui il venait aussi en vacances. Dans le recueil de ses œuvres, on trouve 3 sermons prononcés à la Lande Chasles.

 

   

 

              Le portail roman est protégé par un narthex de construction récente.  

 

   Entrée

 

              On voit sur les contreforts rajoutés les restes d’un bénitier extérieur, ce qui semble indiquer que cette église fut un ancien pèlerinage (sur la route du pèlerinage d’Angers à St Martin de Tours).

              On peut remarquer la proximité de sources, peut être d’anciennes sources sacrées.

             L’église est dédiée à St Jean l’évangéliste dont la fête (27 décembre) correspond à peu près au solstice d’hiver. Il semble qu’on y ait aussi honoré St Jean Baptiste dont la fête (24 juin) correspond au solstice d’été. Il est possible que les fêtes païennes du culte solaire aient été tout simplement christianisées.

              Peut être le pays a-t-il été évangélisé par St Martin, évêque de Tours (mort entre 396 et 400). La voie romaine Tours /Angers passait par la Lande Chasles. Une ferme et une butte portent le nom de Tertre Martin. Il se peut aussi que ces terres et cette paroisse aient dépendu de St Martin de Tours ou St Martin d’Angers.

              Nul document ne parle de la fondation de la paroisse. On sait seulement qu’elle constituait un prieuré dépendant de l’abbaye Toussaint d’Angers depuis l’épiscopat de l’évêque Ulger (1125-1148) la bâtisseur des murs de la cathédrale d’Angers (la voûte est dû à Normand de Doué, son successeur).

 

-------------------------------------------

 

- Cliquez sur les photos pour agrandir -

 

2010

 

Les cloches ont été exposées à l'église du 13 au 23 juin, date de mise en place dans le clocher !

 

Remerciements à Mr Buron

 

 

Photos de la création des cloches (coulage) par la société BIARD ROY

 

       

 

 

Dimanche 13 juin 2010 / Baptême des cloches de l'église

 

Discours du Maire et du Parrain 

Merci à tous ceux ayant fait le déplacement, + de 170 personnes !

       

Etaient présents, le Sous-préfet, le conseil général, les Maires des communes voisines ..

     Emotion partagée .. 

   

Christine Roussiasse et Bernard Jousset, parrains

    et longue vie à la cloche ...

 

  Pot de l'Amitié à la salle des fêtes  

 

 

Fin juin, mise en place des cloches sur le clocher

 

     

 

 

 

 

Aout 2013

 

       

 

     

 

Cimetière

 

 

 

Avril 2014

 

 

     

 

 

 

     

 

 

 

1er août 2014 / Tocsin du centenaire

 

     

 

Lien vidéo / http://youtu.be/zq9EkfBGq4Q

 

 

20 septembre 2014 / Journée du Patrimoine - Portes ouvertes

     

 

 

 

Dimanche 20 septembre 2015 / Portes ouvertes / Chapelle St jean

Journées européennes du patrimoine

Cliquez sur l'image pour agrandir

         

         

       

57 est le nombre de personnes qui se sont déplacées à l'église de La Lande Chasles

pour la journée portes ouvertes dans le cadre des journées du patrimoine

     

           

 

       

Livre d'Or

   

 

Retour Sommaire / Histoire

 

© 2007 Ville de La Lande-Chasles :   Contact Webmaster   |   Informations légales   |   Retour Accueil